Masculin, masculin

MASCULIN-MASCULINNon ceci n’est pas un article de racolage passif ou actif mais le nom de la nouvelle exposition temporaire du musée d’Orsay.

C’est une exposition de nu masculin, première du genre en France et deuxième mondiale. L’exposition retrace le nu masculin de 1800 à nos jours. Il s’agit d’une expo attendue et qui est visible jusqu’au 2 janvier 2014.

Suite à la visite de cette exposition un vendredi le bilan est mitigé. En effet, je m’attendais à quelque chose de moins sage de plus osé. C’est vrai quoi, il y’ a un seul sexe en érection dans cette expo. Blague potache à part, c’est un lieu où sont exposées 200 œuvres d’un esthétisme certain bien que certaines œuvres sont particulières comme la représentation par un artiste de son père mort nu pour pouvoir son deuil.

L’expo est découpée en 11 partie, la première est l’idéal classique avec les statues grecques aux proportions parfaites, puis c’est au tour du nu héroïque  Hercule, Persée, ensuite c’est les dieux du stade avec des photos de Pierre et Gilles, puis dur d’être un héro avec des sculptures traitant des héros jalousés par les hommes et maudis par les dieux, après c’est au tour de nuda véritas avec des représentations réelles et non plus fantasmées. La sixième partie concerne le nu sans complaisance, puis c’est Im Natur ou l’homme dans la nature faisant partie du paysage. Ensuite c’est dans la douleur que les portraits continus d’hommes souffrants et torturés puis il s’agit du corps glorieux avec des représentations judéo-chrétiennes notamment celles de Saint Sébastien. Après c’est certainement la partie la plus connotée « homosexualité » de l’exposition avec la tentation du mâle  avec un regard d’une personne souvent un homme sur la nudité d’un autre. La dernière partie concerne l’homme objet du désir.

Pourquoi mitigé comme constat? Eh bien parce que je m’attendais à quelque chose de plus osée, de mieux organisée et l’un des constats est que mise à part cinq œuvres toutes les autres sont celles d’hommes. C’est très pudibond au final.  D’un point de vue esthétique c’est une belle exposition. Au final ce n’est pas l’expo du siècle mais elle a le mérite d’exister, d’être innovante, à voir donc.

Pour en savoir plus, suivez le lien exposition masculin, masculin au musée d’Orsay.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s