Plaid – Pierre & Agi

Mon bébé frère s’est marié le 19 décembre 2015. Enfin, bébé, tout est relatif.

Et donc qui dit mariage dit cadeau et qui dit cadeau dit fait main et donc tricot.
Au départ ce tricot n’était pas un cadeau et encore moins de mariage. A la fin c’était un tricot boulet qui a dormi – squatté – un sac pendant deux ans. Et puis sur un coup de tête et pour ce mariage je l’ai repris. Bon d’accord il est très modifié…

A la base, il s’agit d’un modèle de plaid irlandais de Bergères de France du magazine 159 tricoté en fil cocoon coloris stratus – ici. j’ai fait 110 rangs et j’ai décidé à l’unanimité – oui on est plusieurs dans ma tête – d’arrêter là puis de faire différents points avec que des mailles endroits envers. Du coup cela fait un plaid 1,20 x 1m. Oui j’avoue je tricote dans les transports or cela n’était plus possible et c’était lourd. Au final il représente une centaine d’heures de travail….

Il a rejoint ses nouveaux propriétaires qui je l’espère l’apprécient.

Page ravelry ici

French cancan

Non, le french cancan n’est pas qu’une danse affriolante. C’est aussi un modèle de châle édité par Mademoiselle C. Il est disponible ici .

Je l’ai tricoté  en fil Pénélope de chez Rerum Natura en coloris Libellule disponible ici . Il s’agit d’une laine 100% Mérinos.

Il s’agit d’un patron assez rapide, plutôt nomade, très féminin.

Il s’agit d’un cadeau pour ma sardine préférée et j’espère qu’il lui réchauffera les épaules.

Bon comme je sais pas choisir je vous laisse avec une avalanche de photos.

Lien ravelry ici

Morgane

Morgane est une petite fille née en octobre 2015. Comme cadeau de naissance, je lui ai offert des vêtements mais aussi quelques ouvrages faits main.

Le premier est une couverture de naissance en patchwork. Le premier que j’ai fait et surement le dernier aussi. De loin il est pas mal mais de prêt, les défauts sont visibles les coutures ne sont pas droites. Mais bon pour une couverture et une première je suis satisfaite.

Le deuxième est le gilet Mars de 22 rue dans le livre « Les tricots des quatre saisons » disponible ici. Je l’ai un peu modifié, il est à manches courtes. Il a été tricoté dans la laine préconisée c’est à dire le fil Gueret de Fonty. La « vraie » couleur est celle de la photo à droite en bas. Le chat c’est un bonus. Pour l’anecdote, ce gilet est revenu et repartira vers une nouvelle petite fille.

Peurs et paniques

12541068_10153230560621269_1568238488987363308_nCeci n’est pas un énième retour, juste l’expression d’une souffrance. J’ai besoin d’écrire pour évacuer. Cela devient urgent. Et cet espace reprendra son cours

Je suis sous anti dépresseurs depuis 3 ans et demi – oui le demi est important. A fortes doses. J’ai tenté deux sevrages à l’heure actuelle. Un en octobre 2014, en pensant que les changements prévus suffiraient à me faire passer le cap. Un changement de travail, de région de Paris à Toulouse, d’appartement plus tard force est de constater que non je n’ai pas pu. Pourtant j’avais tout arrêté. Mais non. Lire la suite de « Peurs et paniques »

Amitié et trahison

Non, non je ne suis pas morte. Juste très occupée.

Je suis malade, ce n’est pas un scoop, – après tout ça fait trois ans – et pas d’une maladie visible. Au risque de m’entendre dire que ce n’est pas une maladie, que je suis folle, que j’ai tout pour être heureuse etc, oui, médicalement, je suis déclarée dépressive – première fois que je l’écris d’ailleurs. Je n’ai pas envie de vous raconter ce qui m’a amené là, de ce qui est mon combat quotidien avec des hauts et des bas, des crises de paniques, des médicaments qui vous rendent dépendants, des âneries des médecins qui ont fait que mon sevrage a été terrible et suivit d’une rechute, des heures d’analyse, de l’envie de se tuer, de la sensation de perdre pieds et de se perdre.

Oui je vais mieux bien mieux suffisamment pour envisager de retenter un sevrage progressif cette fois ci pour éviter la crise de manque de la dernière fois. Et j’espère bien y arriver ^^.

Pourquoi je vous raconte ça? Tout simplement parce qu’une simple phrase m’a fait beaucoup de mal. Ma thérapie actuelle, fort intéressante, a traité et traite encore les personnes toxiques à plusieurs points de vue et de fait beaucoup de choses ont changé avec un tas de personne – un ménage de printemps à grandes eaux. Seulement, voila, un événement me fait dire que je n’ai pas utilisé assez de détergent.

Il s’avère que je ne suis pas très assidue dans mes rendez-vous chez la psychologue du fait de son agenda et du mien. Et là, Y, amie de longue date au cours d’une de nos discutions me balance – oui je deviens vulgaire des fois – « si tu ne fais pas un suivi plus régulier, hebdomadaire, c’est que tu n’as pas envie de guérir et donc je ne veux plus te voir. » Après j’ai fait l’huître – comprendre j’ai fait la morte – le temps de digérer et d’aborder le sujet avec ma psy.

Je trouve ça injuste comme réflexion. Pourquoi ? Parce que je fais au mieux avec les agendas de tout le monde, que je travaille et que surtout je fais de mon mieux. J’ai beaucoup évolué depuis Janvier et très honnêtement j’en suis assez fière. Certes je ne m’en sors pas sans médocs mais je gère au mieux tout. J’ai surtout trouvé ça risible venant de quelqu’un que j’ai porté à bout de bras pendant beaucoup de temps.  Et le premier qui me dit que c’est une façon de s’inquiéter pour moi je lui ris au nez.Et puis ce n’est pas de l’amitié non ?

C’est pas la fin du monde, en soi ce n’est pas grave mais bon j’ai ressenti ça comme une trahison.

Et puis c’est passé parce que cela n’a aucune importance en fait.

273380

Reprise

Allez soyons folles – alors, oui je sais, je suis toute seule mais la version au singulier n’existe pas – reprenons pied dans cet univers qui est le mien. Non je n’ai pas disparu, mais plein de choses sont arrivées depuis juillet certaines bien d’autres moins.

Rétrospectives

2014 a été dans l’ensemble une belle année avec une fin un peu plus difficile que le début.

Si je devais retenir quelques choses de 2014 ça serait:

  • La rencontre de P. et notre vie commune.
  • La rencontre avec M., dite la Sardine, collègue de boulot mais surtout une amie très importante.
  • De très bonnes vacances dans les Albères, sur la côte rocheuse et sur la côte vermeille. Comment tu sais pas où c’est? Eh bien dans le sud de la France, entre mer méditérrannée et montagne. Les Pyrénées Orientales quoi.
  • Un changement de travail.
  • Un déménagement à Toulouse.

Les aspects négatifs ont va les oublier après tout il vaut mieux se souvenir des bons souvenirs – si, si le verre est à moitié plein.

Anecdotes

Plein d’anecdotes aussi.

En voici une.

Lors de la visite de l’appartement à Toulouse, l’agente immobilière me sort: « Alors dans cette chambre, il n’y a pas de placard encastré car il faut qu’un fauteuil roulant puisse tourner autour d’un lit deux places. » Moi, dans ma tête: « Euh oui, d’accord, et le fauteuil roulant il rentre comment dans la baignoire?? ». Bref passons.

Location d’un utilitaire à Paris. Conduite du dit utilitaire jusqu’à Toulouse – merci papa. Déchargement. Retour du véhicule chez le loueur à la gare Matabiau. « Ah non, madame, on ne peut pas prendre un utilitaire ici. Je vous ai laissé un message vocal. Bon où il faut aller?  A Blagnac? Quoi??? ». Crise de nerfs.
Trouver le loueur check. « Ah mais ça passe pas non plus? Et faut aller où? Un peu plus loin dans la zone… » Crise de nerf. Ah c’est fermé. Bon… Attends Papa y a une petite ligne! Ah on peut rendre les véhicules au garage qu’on a vu un peu plus haut. Allons y. On gare la bête et là le chef qui me sort « ah mais non, vous pouvez pas vous garer là faut le rendre là où vous l’avez pris ». Pétage de plomb « Chez E******* vous commencez tous à me courrir! Je vais pas ramener ce camion à Paris ». Ouf, un employé a bien voulu récupérer le camion. Retour sur Toulouse.

Voeux

Je me dois de conclure ce billet par bonne et heureuse année 2015.

Voeux 2015

Sexisme ordinaire

Oui, je sais cela fait longtemps mais que voulez-vous? Par moment on a besoin de temps pour soi. Plein de choses sont arrivées des biens, des mauvaises. J’ai rencontré quelqu’un avec qui je vis, une amie – qui a dit que je suis asociale?  Enfin c’est une autre histoire je vous la raconterais… Peut être….

L’objet de l’article du jour est le sexisme ordinaire. Oui, ordinaire, entendu tous les jours, de toutes les bouches. Vous allez dire que je suis féministe, c’est vrai un peu. Je fais un métier d’homme et alors? Est ce que le fait que je sois une femme me résume à une paire de nichons et de fesses qu’on peut siffler? Eh bien non désolée.

Aller, de petites anecdotes:

  • Décor: banque – Participants: moi, monsieur et le conseiller bancaire – Synopsis: transformation d’un de mes comptes en compte commun, deuxième rendez-vous pour récupérer les cartes bancaires – C ‘est bon vous y êtes?

    Imaginez ma surprise lors de l’ouverture de l’enveloppe de voir une carte à mon nom bien que j’en ai déjà une puisque titulaire d’origine du dit compte. Évidement, nous questionnons le conseiller qui nous répond « C’est pas un problème, comme ça monsieur pourra montrer sa carte à ses collègues-amis-morpions (rayez la mention inutile) et dire que c’est madame qui paye tout ». Okay…. Je laisse passer mais je suis sure qu’une carte est personnelle… Nous essayons la carte qui dit « opération impossible », moi qui retourne voir le banquier passablement énervée et le voila t’y pas qu’il me dit « Mais y a des sous sur votre compte » Moi: « Oui, et on vient de le voir ensemble » Lui: « sure? » Moi: « Oui, vous voulez que je fasse un retrait avec MA carte? » Évidemment que le retrait a fonctionné… Il récupère sa carte et me promet de me rappeler en début de semaine prochaine… Ce qu’il fait pour me dire « la carte d’identité de monsieur est périmée. Ben oui, elle est en cours de renouvellement. Et non, il n’ a pas de passeport. Au fait, d’après le ministère de l’intérieur une carte bancaire EST personnelle ce qui signifie qu’il faut en faire une au nom de monsieur. Vous voulez que je la recommande? OUI!!! » depuis pas de nouvelles.
    Conclusion: monsieur me prend pour une demeurée plus blonde que je le suis incapable d’additionner 1 +1 et qui entretient monsieur… Rappelez- moi pourquoi je ne change pas de banque? Ah oui la flemme… Bon, où est la banque concurrente la plus proche….
  • Décor : magasin d’audiovisuel –  Participants: moi, monsieur et un vendeur- Synopsis: achat d’une TV – Oui, je sais je ne regarde pas la TV mais je ne suis plus seule…

    Au moment de payer, cet idiot de vendeur qui nous sort  » monsieur a de la chance c’est madame qui paye » Moi: « Non, c’est le compte commun. » Lui: « Je plaisantais » Mais bien sur ha ha ha.

    Conclusion: je suis un porte monnaie à pattes.

Franchement, si c’est pas abusé…
La seule chose qui me console c’est que monsieur pense comme moi.
Dessin

Pêle mêle

Une fin d’année bien chargée aussi bien d’un point de vue personnel.
Alors en vrac en cette fin d’année…

  • Le 9 décembre mon grand père que j’adore a eu 86 ans. Le 10 décembre 2 ans qu’Alexis nous a quitté trop tôt, beaucoup trop tôt. Ces dates m’ont rendue malade comme un chien. Très secouée, trop secouée.
  • J’ai été augmentée de 3% sans l’avoir demandé. Au mérite donc – oui, je sais la modestie me tient.
  • Une semaine de congés à Noël à Bordeaux. Très bonne semaine avec un bon repas de Noël.
  • Des semaines de boulot à quasi 50h – j’étais sur les rotules.
  • Un nouveau projet tricot commencé un pull pour moi. Deux projets de finis: des mitaines et un bandeau – note à moi même mettre les photos.
  • Des cartes de vœux envoyées certaines achetées d’autres non.
  • Un sac, un presse agrumes, des serviettes, une manique, un dessous de plats, des livres, un abat-jour, un repas bref un noël d’enfant sage gâtée..
  • Une recherche effrénée des derniers cadeaux arf.
  • Un poil de mécanique, de bricolage…
  • Plein de livres lus, d’autres ont rejoint la pile de livre à lire.
  • Un objectif d’atteint: pour la première fois depuis longtemps je ne suis pas déçue par cette période car je n’en attendais rien. Victoire!!!
  • Des pas en avant, des pas en arrière… La vie quoi.
  • Je ne te l’ai pas dit? Je hais les pseudos amis.
  • Beaucoup de voyages à droite à gauche au final pour quelqu’un qui n’a pas d’amis ni n’est sociable je trouve que je connais beaucoup de gens.
  • Une campagne victorieuse chez C********. Non mais, c’est vrai quoi, trois jours pour avoir une malheureuse plaque de verre et des étagères… Et tu crois qu’elles se fixent toutes seules?? Ben non vive la perceuse à percussion.
  • Une optimisation de rangement de folie. Aahhh mais y’ me reste plein de place en fait^^.
  • Un calendrier de l’avant fait par de blanches mimines.
  • Des gens intéressants, des gens cons comme des manches à ballet.
  • Achat de BD pornographique, genre ça, ma foi, c’est pas mal fait, très bien dessinées bref à lire – enfin si tu n’es pas trop coincé de la morale…
  • Vu plein d’expos aussi.

Bref on va arrêter là.

Bonne année 2014.

Carte de voeux 2014
Carte de vœux 2014

Projet Théo – Octobre 2013

Il était une fois un petit projet qui débuta dans l’idée de vider les stocks de laine et de réaliser un premier pull.

En farfouillant dans la boîte aux trésors – à bordel – quatre pelotes bleues de laine Oxygène de chez Phildar datant de Mathusalem… Et devant être tricotées en aiguille de 4…
Ni une ni deux, le catalogue Bergère de France de 2013/2014 fut dégainé -dépoussiéré. Et là, oh miracle un splendide pull en 1 an fut trouvé. Tout bon même aiguilles et assez de pelotes. Bon je vous l’accorde le résultat final n’y ressemble guère (pas de fermeture éclair, pas de capuche et ajout d’un motif dans le dos). Toujours est-il que les mesures sont celles de ce modèle pour la taille 1 an.

Bon bien, évidement, un premier pull ne se fait pas en un claquement de doigt et moult difficultés furent affrontées. Comment fait on les augmentations? Et les diminutions? Et que veulent dire les abréviations?? Je suis sure que vous rigolez, mais vous saviez vous que 2×1 mailles tous les 8 rangs signifie qu’il faut rabattre une maille sur 2 rang le tout 8 fois??? Bref Google est ton ami même pour le tricot – maman aussi d’ailleurs…

Bon à partir de là réflexion intense sur la fermeture éclair. A grands coûts d’autopersuation, nous avons considéré qu’elle n’était pas nécessaire voire problématique – dans le dos si y en a qui sont perdus… Bref donc pas de fermeture sauf que du coup plus la bonne largeur non plus donc il fut décidé de mettre des motifs (lignes verticales) et d’assembler le tout. Et la capuche me diriez-vous? Et bien j’en avais marre et puis pas assez de fil -ce qui par la suite se révéla faux puisqu’il y avait 5 pelotes… bref.

Et puis vient le moment de l’assemblage terreur de la tricoteuse débutante qui se demande si elle a bien compté tous les rangs – ce qui est pas le cas of course- et si elle a pris les bonnes mesures – ça oui. Et oh miracle ça va à peu près… Que c’est chiant.
Bon d’accord le col est un peu de travers mais une petite pince et ce fut réglé. Et les boutons… Il y a quelques défauts mais ça prouve que c’est un pull fait main qui ne ressemble pas à son modèle mais c’est l’intention qui compte

Bref voici un projet mené à bien sur un mois pour un petit Théo qui a fêté ses 1 an et qui aura chaud cet hiver.

Lien Ravelry

Projet Théo
Projet Théo

Conscience

Conscience? Qui a dit conscience??

Pour vous c’est quoi avoir une conscience? D’après Le Larousse, la conscience, nom féminin, est la connaissance, intuitive ou réflexive immédiate, que chacun a de son existence et de celle du monde extérieur.

Pour moi, avoir une conscience c’est savoir se demander si ce qu’on fait, ce qu’on cache, ce qu’on dissimule, ce qu’on protège est bien ou non. Et pour chacun le seuil est différent.

Oui, j’ai déjà trompé, non je ne le regrette pas, oui je l’assume – non, ne montez pas sur vos grands chevaux si on me le demande je le dis sinon non – et je vous emmerde. Même si les raisons ne regardent que moi mettons ça sur la jeunesse, sur la curiosité. Non ça m’empêche pas de dormir – moi garce? Nannn…

Oui, il m’est arrivé de vous couvrir, oui je me fous de savoir si votre amour/amant/sextoy/sexfriend – rayez la mention inutile – est marié, père d’enfants, heureux ou non, ce qui m’importe c’est votre bonheur le reste c’est pas grave.

Oui, il m’est arrivé de mentir et de dissimuler des informations. Après tout, par la force des choses il apparait que les gens n’ont pas besoin de tout savoir sur tout.

Et alors? Cela fait il de moi un être insensible? Mais que veux tu lecteur, c’est moi ça. Enfin une partie. Parce que j’ai aussi aidé le plus souvent que j’ai pu. Que ce soit des gens inconnus ou des amis. Tous les gens qui me connaissent savent que ma maison n’est jamais fermée et qu’ils y trouveront une oreille. J’ai fait des centaines de bornes pour des gens. J’ai servi d’arbitre plus souvent qu’à mon tour. J’ai écouté pendant des heures.

Je ne suis pas lisse, je ne suis pas parfaite, j’ai mes zones d’ombre aussi, je me cherche, mais je suis moi.

Neige